أهـم الأنبــاء

كوكاكولا لنبني غذا أفضل

Maroc : N° 2 Mondial des prélèvements des Impôts !

بتاريخ : الثلاثاء، 26 أبريل، 2011 | الأعمدة :


Le Royaume du Maroc reçoit la médaille d'argent du prélèvement d'impôt dans le monde. Selon l’étude « Global Effective Tax Rates », réalisée par le cabinet américain PricewaterhouseCoopers (PwC), le Maroc a prélevé un taux d’impôt moyen effectif de 33,9%, entre 2006 et 2009. Le Japon occupe la tête du classement avec 38,8%.

Cela peut paraitre paradoxal pour un pays qui veut drainer plus d’investisseurs étrangers, mais il faut surtout nuancer les choses, puisque plusieurs entreprises étrangères bénéficient de fiscalité personnalisées surtout si elles sont implémentées sur les zones off-shore du Royaume. Ceci-dit, les entreprises locales sont les plus touchées et parmi elles surtout, les TPE et les PME.

Dans un contexte économique mondial, cela ne peut que pénaliser la compétitivité des entreprises locales en faveur d’entreprises étrangères, chose qui va à l’encontre d’une politique de décolonisation économique.

Le Maroc se situe très loin devant les pays non membres de l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE). Ils ont pratiqué, sur la même période, un taux d’imposition effectif d’une moyenne de 16,5%. Dans la zone Moyen-Orient et Afrique du Nord, le pays est seul à pratiquer un taux aussi élevé. Il partage la catégorie des taux à deux chiffres avec Oman. Tous les autres pays de la région pratiquent des taux à un chiffre. Il s'agit d'ailleurs de la région du monde où les taux sont généralement les plus bas.

Certains observateurs préconisent une réforme fiscale afin d’apaiser les tensions (Sociales) actuelles et répondre aux revendications de la jeunesse. Une révision à la baisse des prélèvements d'impôts encouragerait l’implantation d’entreprises étrangères et permettrait le développement de l’emploi.
Le contre courant de cette analyse est le fait que réformer la fiscalité en révisant à la baisse le prélèvement des impôts fera un trou dans les revenus de l’état, qui à l’écriture de ces lignes est dans un gouffre financier énorme et ça ne cesse de continuer.

Certes, encourager l’implantation d’entreprises étrangères permet la création d’emploi, mais ne faut-il pas plutôt encourager les acteurs locaux à investir dans des domaines à forte valeur ajoutée et qui bénéficieront d’une fiscalité allégée ? Ça permet aussi la création d’emplois et surtout la création d’un savoir faire local et qui peut être exporté.

Vu la dégradation des transferts de nos MRE, la réserve de devise est de moins en moins importante et la balance commerciale est toujours de plus en plus déficitaire. N’est-il pas plus logique que de créer des champions nationaux – Exportateurs – au lieu de ne penser qu’à la création de l’emploi ?

Ce qui est sur, c’est qu’une révision de la fiscalité s’impose, il suffit de la définir dans une stratégie globale de développement économique et social aussi.

0 جواب لـ ” Maroc : N° 2 Mondial des prélèvements des Impôts !“

شاركنا بتعليقك

آخر المقالات

مرئيـات

Minkome.com | منكم.كوم | Conception et développement : SAM CORP تنويه :جميع التعليقات هي مسؤولية مؤلفيها ولا تعكس بالضرورة وجهات نظر هذا الموقع.