أهـم الأنبــاء

كوكاكولا لنبني غذا أفضل

DSK Scandale : L'humiliation

بتاريخ : الاثنين، 16 مايو 2011 | الأعمدة :

Dominique Strauss-Kahn, le lundi 16 mai devant le tribunal.

L'ex-patron du FMI, accusé de tentative de viol, reste en détention. La libération sous caution lui a été refusée. LEXPRESS.fr fait le point sur la procédure.

DSK jouait sa liberté sous caution ce lundi... et a perdu. Estimant qu'il risquait de fuir, une juge new-yorkaise a ordonné son incarcération et refusé de le libérer sous caution. Dominique Strauss-Kahn, ex-patron du FMI, visé par sept chefs d'accusation dont deux "crimes sexuels", reste donc en détention jusqu'à comparaître devant un "grand jury. Explications.

Pourquoi reste-t-il en détention?
C'est notamment parce qu'il a été arrêté samedi à bord d'un avion d'Air France que la juge Melissa Jackson le soupçonne de vouloir fuir.

Prête à tout pour le faire libérer, la défense de l'ancien ministre avait auparavant offert une caution d'un million de dollars, refusée par la juge. Le bracelet électronique a aussi été envisagé alors que DSK se serait engagé à résider à New York chez sa fille. En vain.

Sa ligne de défense
L'avocat de l'ex-patron du FMI, Benjamin Brafman, a avancé que le vol Air France que s'apprêtait à prendre son client était réservé depuis longtemps, qu'il ne pouvait donc pas s'agir d'un tentative d'échappée.

Dominique Strauss-Kahn nie toutes les accusations portées contre lui. Selon son avocat, il bénéficie d'une "ligne de défense forte" et il est "tout à fait probable qu'il soit innocenté en fin de compte".

A la sortie du tribunal, Me Brafman, s'est dit ce lundi "déçu par la décision du tribunal" avant de déclarer aux journalistes que "la bataille ne fait que commencer". "Nous croyons à l'innocence de M. Strauss-Kahn et nous pensons que son dossier est défendable", a-t-il ajouté. "Nous demandons à tous de lui reconnaître la présomption d'innocence."

La suite de la procédure: un "grand jury"
La prochaine comparution devant la justice de Dominique Strauss-Kahn a été fixée au vendredi 20 mai. L'ex-patron du FMI se présentera devant un "grand jury".

Cette chambre d'accusation doit se réunir dans les trois jours, selon le professeur de droit Randolph Jonakait, de l'école de droit de New York. Composé de 16 à 23 jurés populaires, le grand jury se réunira en l'absence d'un juge, pour entendre les éléments de preuve de l'accusation, et potentiellement le témoignage de la victime. "Si la femme témoigne", il y aura inculpation, ajoute le professeur de droit.

"Ce n'est pas comme un procès, il n'y a pas d'interrogatoires croisés, [l'accusé] ne peut pas citer de témoins", explique-t-il. Ni Dominique Strauss-Kahn, ni son avocat ne seront présents, à moins qu'ils le demandent. Il peut témoigner, son avocat peut être présent, mais ce dernier ne peut pas s'exprimer.

Si le grand jury inculpe formellement DSK, c'est devant un magistrat d'une juridiction plus élevée, la "New York Supreme Court", qu'il devra comparaître pour se faire signifier officiellement son inculpation. C'est là que "le procureur doit livrer plusieurs éléments de preuve à la défense", et que chaque partie commence à bâtir un dossier.

"Normalement le procès serait organisé dans un délai de trois mois à un an", a précisé Randolph Jonakait.

DSK risque jusqu'à 74 ans de prison
Les sept chefs d'inculpation énoncés à l'encontre de DSK par la justice américaine sont passibles d'une peine de prison totale pouvant aller jusqu'à 74 ans et trois mois. En effet, la justice américaine additionne toutes les peines. "L'accusé a eu une relation sexuelle orale et anale avec une autre personne sous la contrainte", selon un document détaillant les chefs d'accusation.

Le document mentionne deux accusations de crime sexuel au premier degré, tentative de viol au premier degré, agression sexuelle au premier degré, séquestration au second degré, agression sexuelle au troisième degré et attouchements non consentis.

Les chefs d'accusation de crimes sexuels sont passibles d'une peine d'emprisonnement de 25 ans chacun, tandis que les autres sont passibles de peines allant de trois mois à sept ans.

Source : lexpress.fr

0 جواب لـ ” DSK Scandale : L'humiliation“

شاركنا بتعليقك

آخر المقالات

مرئيـات

Minkome.com | منكم.كوم | Conception et développement : SAM CORP تنويه :جميع التعليقات هي مسؤولية مؤلفيها ولا تعكس بالضرورة وجهات نظر هذا الموقع.